Accueil > Presse > Actualités > Pages > L-Institut-de-Soudure-participe-au-projet-ECOCND

 L’Institut de Soudure participe au projet ECOCND

 
23/03/2010

 L'Institut de Soudure est partenaire du projet, aux côtés d'IXTREM, du CEA, du CNRS et d'HOLO 3.

​Dans le cadre du programme ECOTECH 2009*, le projet ECO CND d’ondes guidées ultrasonores, précurseurs des nouvelles écotechnologies CND a été retenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et labelissé par le pôle de compétitivité Materalia.
Le coordonnateur de cette étude, qui dure 36 mois, est IXTREM, avec comme partenaires, le Laboratoire d’intégration des systèmes et des technologies LIST - CEA ; l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie IEMN - CNRS ; HOLO 3 et l’Institut de Soudure.

 

Dimension environnemental

 

Le ressuage et la magnétoscopie, deux des méthodes conventionnelles de contrôles non destructifs, utilisent des quantités notables de produits organiques et génèrent des émissions polluantes et des volumes de déchets et d’effluents conséquents.

- Ressuage, en France               50 000 t/an de produits organiques ;
                                               100 000 t/an de déchets engendrés ;
                                               100  000 m3/an d’effluents.

- Magnétoscopie, en France        50 000 t/an de produits organiques ;
                                               100 000 t/an de déchets engendrés ;
                                               50 000 t/an d’indicateurs magnétiques.

Globalement, pour l’ensemble de l’Union européenne, les chiffres sont pratiquement à multiplier par dix.
 

Il s’avère en outre que le ressuage et la magnétoscopie présentent des risques importants, qu’ils soient électromagnétiques, chimiques ou électriques, pour la santé des opérateurs. Les conditions de travail peuvent être pénibles, sous lumière ultraviolette, dans l’obscurité, le bruit, les vibrations... S’y ajoutent les cadences de contrôle élevées et le poids important des équipements à manipuler.

 

Objectifs du projet

 

Le projet ECO CND vise à remplacer ces techniques polluantes par une génération d’ultrasons par laser, couplée à une réception EMAT (Electromagnetic Acoustic Transducer). Le programme scientifique comprend notamment la modélisation ; la réalisation d’un démonstrateur de laboratoire de type laser/EMAT et d’un équipement TOFD multiélément de nouvelle génération pour le contrôle des soudures ; la plateforme d’imagerie 3D des défauts ; la qualification du procédé.

 

L’Institut de Soudure intervient dans la définition et la réalisation des maquettes d’essai, qu'elles soient soudées ou non, ainsi que dans la validation des techniques alternatives issues du projet de recherche, par rapport au ressuage, à la magnétoscopie et aux techniques semi-alternatives, comme l’ACFM.

 
 
* Le programme de recherche technologique ECOTECH 2009 - Production durable et technologies de l’environnement, couvre les technologies de l'environnement centrées sur la réduction à la source, le traitement et la mesure des émissions polluantes d'origines industrielles et urbaines.
Le projet ECO CND est cofinancé par l'Union européenne.
L'Europe s'engage en Lorraine avec le Fonds européen de développement régional.
 

Sur le mêmemétier

20/03/2015

Le programme H2E avance

Le programme H2E a permis d’acquérir une meilleure compréhension de la filière hydrogène-énergie et des attentes liées. Parmi elles, une méthode de requalification des réservoirs... En savoir +

Sur la mêmecatégorie

15/06/2018

Le Groupe Institut de Soudure participe à la 3e édition du WNE

Le Groupe Institut de Soudure est présent au WNE, World Nuclear Exhibition, qui a lieu au parc des expositions de Villepinte du 26 au 28 juin 2018. Venez sur le stand H155 ! En savoir +

 

 Contact

 

Contact