Accueil > Presse > Actualités > Pages > La-robotisation-en-soudage-axe-strategique-pour-l-Institut-de-Soudure

 La robotisation des procédés de soudage, axe stratégique pour l’Institut de Soudure

 

 Le 12 mars, le centre de R&D a accueilli les clients de l’intégrateur Valk Welding, qui présentait sa nouvelle génération de robot de soudage Panasonic (Série TM)...

La robotisation des procédés de soudage est l’un des domaines d’expertise de l’Institut de Soudure. Sa vocation, en qualité de Centre technique industriel (CTI) français du soudage, est en effet d’accompagner les industriels dans l’optimisation de leurs procédés.
Dans cette perspective, l’Institut de Soudure s’est doté au fil des ans, d’une huitaine de robots, de différents fournisseurs et de divers procédés : soudage à l’arc, soudage laser, soudage par friction-malaxage (FSW).

Ces robots ont été pour certains, financés par l’Institut de Soudure ou par l’association Iseetech (Institut supérieur européen de l'entreprise et de ses techniques) et pour d’autres, mis à disposition par des fabricants dans le cadre de partenariats.
Dans ce dernier cas, les équipements sont utilisés par le centre technique pour ses études et ses essais, en échange de quoi les fournisseurs peuvent organiser des journées de démonstrations pour leurs clients.

Près d'une centaine de professionnels de l'industrie du soudage étaient conviés à cette présentation, à l'initiative de Valk Welding.
De gauche à droite, F. Scandella (Institut de Soudure) ; P. Pittomvills , R.H. Valk et M.Devos (Valk Welding) ; A. Saito (Panasonic).

Fort de ses différents équipements et de ses experts en robotique, l’Institut de Soudure apporte en toute objectivité, conseils et assistance aux entreprises qui souhaitent évaluer l’intérêt d’une robotisation de leur procédé, analyser les réponses à un appel d’offre, comparer les différentes technologies du marché, optimiser leurs modes opératoires ou bien intégrer un nouveau procédé.

 

Gagner en compétitivité et être accompagné

 

Fabrice Scandella, Sénior expert en matériaux et procédés à l’Institut de Soudure a expliqué combien la robotisation est une bonne réponse pour gagner en compétitivité et obtenir des marchés face à des concurrents étrangers.
« Les PME françaises sont très en retard dans ce domaine en comparaison de leurs homologues italiennes et allemandes. Il existe encore beaucoup d’à priori sur la robotisation : trop chère, trop compliquée, réservée aux grandes séries… Dans les faits, ce n’est plus vrai  », affirme-t-il.
Et de préciser, concernant le coût, que non seulement les robots n'ont jamais été aussi abordables mais qu’en plus, les PME peuvent bénéficier d’aides.

« Les entreprises peuvent s’appuyer sur le programme Robot Start PME* qui met à leur disposition un expert pour évaluer l’intérêt de la robotisation dans le cas de leur production », indique Dirane Joulakian, Responsable de la plateforme Assemblage du Groupe Institut de Soudure et expert robotique dans le cadre du programme Robot Start PME.

En plus, des Prestations technologiques réseau (PTR)**, de nombreuses aides publiques sont aujourd'hui fléchées vers les PME pour promouvoir des actions de R&D et ainsi accompagner leur développement.

 

Recherche en robotisation

 

L’Institut de Soudure s’appuie également sur son parc de robots pour lancer, seul ou avec d’autres partenaires, de grands programmes de recherche. Ce fut le cas du projet Corousso dans le domaine du soudage FSW, un procédé de soudage à l'état solide de plus en plus demandé pour le soudage des alliages d’aluminium. L’étude, qui a duré 3 ans, a permis de résoudre un problème critique de déviation de la trajectoire du robot en cours de soudage.

 

 
* ROBOT Start PME est un programme de soutien aux PME primo-accédantes à la robotisation. Il s’inscrit dans le cadre du plan national pour la robotique « France Robots Initiatives », lancé le 19 mars 2013.
ROBOT Start PME finance 10 % de l’investissement de la première cellule robotique des PME et leur apporte un accompagnement expert (diagnostic, définition du projet, choix de l’intégrateur, suivi).

 

 

** La Prestation technologique réseau (PTR) permet aux PME — prioritairement de moins de 50 salariés — de bénéficier de l’intervention de prestataires technologiques (CRITT, CTI) pour réaliser un projet. La PTR est financée par la BPI, qui en confie la gestion à un centre de ressources régional. Elle finance des projets d’innovation ou de développement technologique, en lien avec un nouveau produit ou un nouveau procédé. La subvention est plafonnée à 10 000 €.

Sur le mêmemétier

29/08/2018

Le 4e congrès international YPIC 2018 ouvre ses portes à Yutz

Le 4e congrès YPIC (29-31/08/2018) sur les thèmes du soudage, de la fabrication additive et des CND réunit à Yutz doctorants, jeunes diplômés et professionnels, industriels et universitaires du monde entier... En savoir +

Sur la mêmecatégorie

27/06/2018

L'Essentiel 2018

Retrouvez l'édition 2018 actualisée de L'Essentiel du Groupe Institut de Soudure ! En savoir +

 

 Contact

 

Contact