Accueil > Presse > Actualités > Pages > Myriam-Boubram,-formatrice-à-Bordeaux-Latresne,-qualifiée-pour-la-finale-du-26e-concours-MOF

 Myriam Boubram, formatrice à Bordeaux-Latresne, qualifiée pour la finale du 26e concours MOF

 
26/03/2018

 Sur les sept candidats présents aux qualifications de la 26e édition du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France », deux femmes étaient présentes, une première dans la classe soudage manuel des métaux ! - dont Myriam Boubram…

 

Suite aux épreuves qualificatives qui se sont déroulées dans notre centre de Niort les 15 et 16 novembre 2017, Myriam Boubram s'est qualifiée pour la finale - une première dans la classe Soudage manuel des métaux !

 

Myriam explique : « L’obtention du titre de MOF serait la concrétisation de mon parcours riche de tant d’expériences emmagasinées, et d’années de souffrance aussi... Certes les soudeuses ne sont pas nombreuses, le métier étant majoritairement masculin… Même si les choses évoluent, il reste beaucoup à faire ». En France, seulement 1,6 % des soudeurs sont des femmes…

 

Myriam estime que les femmes sont aussi compétentes pour effectuer certaines tâches : « La soudure comporte deux volets, l’un concerne les grosses pièces que l’on retrouve en pétrochimie, nucléaire, pétrolier et pipe. L’autre, les petites soudures dans l’aéronautique ou la pharmaceutique, etc. Les femmes s’y montrent plus minutieuses et plus perfectionnistes que les hommes pour ces travaux. Car tout ce qui nous est demandé sur le terrain à nous les femmes, c’est toujours la qualité ». Avec ou sans titre de MOF ? « Pas de défaitisme… je positive à fond… je continuerai à prendre autant de plaisir à faire mon métier car à mes yeux, transmettre et partager mes connaissances et mon savoir-faire font partie des plus belles choses de la vie » répond Myriam.

  
Les 7 candidats - avec Myriam Boubram au centre - présents aux épreuves qualificatives
 

 

Une œuvre reflétant les hautes qualités professionnelles du candidat(e)

L’œuvre à réaliser au titre du concours "Un des Meilleurs Ouvriers de France" en soudage doit être le reflet des hautes qualités professionnelles du candidat€, perçues généralement au travers de son habileté gestuelle personnelle. C’est la raison pour laquelle le sujet proposé fait appel à la mise en œuvre de procédés de soudage manuels, et non à des équipements automatiques informatisés. Le sujet imposé aux candidats est la réalisation d’une œuvre soudée, représentant un pylône de téléphonie (plans et schémas sont fournis dans un document). 

Une réalisation sous haute surveillance

La réalisation de l’œuvre est accompagnée d’un dossier technique (fiches de procédures, schémas, photos, cahier de soudage…) décrivant les conditions d’exécution.

Le dossier doit être remis, en même temps que l’œuvre sur support numérique (clé USB) au format pdf. Les candidats remettront également les radiogrammes des cinq soudures précisées sur les plans. La clé USB et les radiogrammes sont gardés et archivés par le président du jury de classe. L’œuvre est enfin acheminée, pour son évaluation, le 7 décembre 2018 à 14 heures (délai de rigueur) au siège de l’Institut de Soudure à Villepinte.

Sur le mêmemétier

29/06/2018

M-3 avant les EuroSkills à Budapest

Le métier Soudage sera représenté par Dylan Alexandre, qui se prépare à Gonfreville-L'Orcher dans le centre labellisé par WorldSkills France En savoir +

 

 Contact

 

Contact