Sommaire
en chargement...

EAPS POST-BAC+2 - formation et admission

Découvrir nos formations accessibles aux titulaires d'un Bac +2 et nos conditions d'admission pour intégrer l'EAPS.

Formation EAPS

L'EAPS délivre trois diplômes :

  • le certificat EAPS de Coordonnateur en soudage et construction soudée, référencé au niveau 5 (voir fiche RNCP) — Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal officiel du 14 avril 2012 ;
  • le diplôme International Welding Technologist (IWT), délivré par l'Association française du soudage (AFS), sous l'autorité de l'International Institute of Welding (IIW) et reconnu dans plus de 57 pays ;
  • la licence professionnelle Production industrielle, de niveau 6, délivrée par l'université Paul-Verlaine de Metz.

Cette formation de haut niveau est une spécialisation en soudage sur une année, soit 10 mois de septembre à juin.

Il s'agit d'un enseignement à finalité industrielle directe, ouverte aux titulaires d'un diplôme au minimum Bac+2, qui comporte 4 composantes essentielles :

  • les procédés et les matériels de soudage ;
  • les matériaux et leurs comportements lors du soudage ;
  • la conception et le calcul des assemblages soudés ;
  • la fabrication, l'inspection, le contrôle et les applications d'ingénierie.

Les cours sont dispensés par un corps enseignant, agréé par le ministère de l'Éducation nationale. Il est constitué de spécialistes du Groupe Institut de Soudure en contact permanent avec les industriels, et de vacataires extérieurs choisis dans les différentes entreprises selon leur domaine de compétence.

En plus des connaissances théoriques nécessaires à la compréhension des différents phénomènes impliqués dans le monde du soudage et les techniques connexes associés, nos cours sont complétés par :

  • des travaux dirigés ;
  • des travaux pratiques ;
  • des études de cas concrets ;
  • un projet industriel sous forme de travail en binôme ou en trinôme ;
  • des journées spécifiques d'information et de rencontres d'industriels ;
  • des visites d'entreprises ou de sites de productions.

Enfin, un stage en entreprise, d'une durée de 12 semaines, sérieusement préparé en amont, permet un contact direct avec le monde industriel.

Acquérir des compétences et des capacités que les entreprises recherchent pour des postes à responsabilité.

Spécialisation & débouchés

Sur un marché de plus en plus international, la compétitivité passe par un double pari sur les techniques et les hommes. Des spécialistes sont plus que jamais indispensables pour mettre en œuvre les opérations de soudage en respectant les impératifs de qualité, de sécurité et de coût dans un environnement industriel en constante mutation.

L'ambition de l'EAPS est de former des spécialistes en soudage, à l'esprit ouvert, au travers d'un enseignement concret et actif, en adéquation avec les besoins des entreprises et des professionnels.
Vous aurez des perspectives d'évolution :

  • dans des branches industrielles très diversifiées : production et transport d'énergie, moyens de transport (terrestre, maritime, aérien), mécanosoudage, charpentes métalliques, microélectronique et autres ;
  • en France et à l'étranger ;
  • dans des entreprises de toutes dimensions, de la PME jusqu'à la multinationale, qu'elles agissent comme maîtres d'œuvre ou comme sous-traitants.

Notre école de soudure constitue une vraie passerelle vers la vie active. Les diplômés accèdent, selon leurs goûts et leurs points forts, à des fonctions et des niveaux de responsabilités multiples.

Un diplômé de l'EAPS peut prétendre à des postes de :

  • Coordonnateur en soudage ;
  • Technologue international en soudage ;
  • Inspecteur en Soudage ;
  • Contrôleur ;
  • Expert - Technicien Qualité ;
  • Technicien Méthodes ;
  • Technicien en bureau d'études ;
  • Agent de maîtrise ;
  • Technico-commercial ;
  • Technicien en laboratoire de recherche ;
  • Formateur ou enseignant, etc.

Le coordonnateur en soudage occupe désormais une fonction centrale dans les entreprises mettant en œuvre cette technologie.

Ses fonctions peuvent être les suivantes :

  • Il assure la qualité des fabrications, en vérifiant les tâches essentielles relatives au soudage ;
  • Il a en charge l'inspection et la vérification des travaux relatifs au soudage, en conformité avec les règlements, les codes, les normes et les spécifications se rapportant aux produits fabriqués ;
  • Il maîtrise une ou plusieurs techniques et méthodes de contrôles non destructifs (CND) afin de caractériser l'état d'intégrité des structures, des joints soudés ou de matériaux ;
  • Il garantit au sein du service qualité la gestion et l'application des procédures en soudage ;
  • Il est le lien entre plusieurs interlocuteurs tels le service fabrication et l'ordonnancement de fabrications soudées ;
  • Il traite les plans de fabrication à partir d'un cahier des charges, en contribuant à la mise au point du produit dans le respect des exigences de qualité et en optimisant la conception des joints ;
  • Il a les capacités professionnelles et les qualités humaines nécessaires pour assumer des responsabilités d'encadrement, tant en technique qu'en management dans le domaine du soudage et de ses applications ;
  • Il possède une double compétence, technique en soudage et commercial.

Avec l'EAPS, vous obtiendrez un passeport universel reconnu dans plus de 50 pays.

Parmi les trois diplômes délivrés par l'EAPS, celui de Technologue international en soudage (IWT), défini par l'International Institute of Welding (IIW), constitue un atout majeur pour votre employabilité à l'international. Que ce soit en France ou à l'étranger, ce diplôme est particulièrement recherché par toutes les entreprises souhaitant exporter des produits soudés et tenues de répondre à des critères internationaux en matière de qualité.

Nos diplômés en soudure ont le privilège de choisir leur premier poste, car ils ont des compétences qui sont très recherchées par les entreprises nationales et internationales. De plus, ils exercent des métiers en tension, où il y a de nombreuses offres d’emploi pour ces profils spécialisés.

Un programme et un enseignement passionnants qui mêlent théorie et pratique.

Cursus

Les enseignements sont dispensés par trois catégories d'intervenants :

  • les enseignants chercheurs,
  • les formateurs professionnels en contact avec les industriels,
  • les intervenants extérieurs experts dans leur domaine de compétences.

Vous bénéficierez d'une pédagogie originale pour développer vos talents :

  • une organisation en petits groupes de travaux dirigés et de travaux pratiques, pour faciliter les contacts avec les intervenants
  • des programmes actualisés en fonction de l'évolution technologique, réglementaire et normative au sein de la profession ;
  • un contrôle continu des connaissances qui apporte à chacun une réelle chance de réussite.

Cursus EAPS - Niveau bac +2

 

Programme

Le coordonnateur en soudage et construction soudée EAPS est capable de prendre en considération la soudabilité des matériaux, la conception et le calcul des constructions, les critères de choix et de mise en œuvre de tous les procédés, des essais et des contrôles non destructifs appliqués au soudage.

Le programme de formation totalise environ 1 200 heures réparties entre l'enseignement technologique, les travaux dirigés et pratiques, le stage en entreprise (12 semaines), les visites de sites ou d'usines.

Technologie du soudage
  • Maîtriser l'ensemble des problèmes liés à la technologie de mise en œuvre des procédés de soudage et des techniques associées
  • Comparer et choisir les procédés de soudage pour une mise en œuvre rationnelle en fonction de critères économiques, techniques et d'hygiène et sécurité.
  • Proposer des actions de progrès : rédiger des études techniques dans le cadre de projet d'automatisation.

Cours théoriques

  • Les gaz en soudage, en coupage et matériels de mise en œuvre
  • L’électricité en soudage
  • Le soudage aux gaz (soudage oxyacétylénique)
  • Le soudage à l’arc (électrodes enrobées, TIG, semi-automatique MIG MAG et fil fourré, sous flux)
  • La technologie du brasage et du soudobrasage
  • Le soudage des thermoplastiques
  • Le soudage par résistances et techniques associées
  • Les procédés spéciaux (aluminothermie, explosion, vertical sous laitier, friction, etc.)
  • Le soudage par faisceau à haute densité d’énergie (laser et faisceau d’électrons)
  • Le revêtement par soudage et la projection thermique
  • Le coupage thermique.

Formation pratique

  • Travaux pratiques dans tous les procédés dits à l’arc et à la flamme.
  • Démonstrations pour les autres procédés (laser, Fe, brasage...).
Matériaux et comportement pendant le soudage
  • Résoudre les problèmes liés aux notions de soudabilité
  • Commander et apprécier les résultats d'essais mécaniques et métallographiques
  • Interpréter la conformité de ces essais en fonction des codes, normes et spécification.

Cours théoriques

  • Connaissances nécessaires au soudage et à sa métallurgie
  • Élaboration des aciers et base des traitements thermiques
  • Aspect thermique du soudage
  • Métallurgie du soudage : introduction, zone fondue, zone affectée thermiquement
  • Soudabilité des métaux ferreux
  • Métallurgie et soudabilité des aciers fortement alliés
  • Assemblages hétérogènes
  • Chimie et corrosion en soudage
  • Soudabilité des métaux non ferreux et de leurs alliages
  • Soudabilité des fontes.

Formation pratique

  • Travaux pratiques de métallographie
  • Travaux pratiques de corrosion
Conception et calculs des constructions soudées
  • Reconnaître les domaines réglementés de l'application soudage
  • Utiliser les spécifications constructives réglementaires et normatives
  • Effectuer des calculs simples de dimensionnement
  • Proposer des conceptions spécifiques au soudage.

Cours et travaux dirigés

  • Données fondamentales sur le calcul (résistance des matériaux, équilibre élastique, notion de fatigue...)
  • Définir, effectuer, modifier des plans de fabrication
  • Conception et calculs des charpentes métalliques
  • Conception et calculs des appareils à pression
  • Introduction à la mécanique de la rupture
  • Travaux dirigés par bureau d'études.
Fabrication - Application d'ingénierie
  • Mettre au point et rédiger des qualifications de modes opératoires de soudage (QMOS) et des qualifications de soudeurs (QS)
  • Prévoir et quantifier les déformations dues aux retraits en soudage
  • Définir les séquences de soudage

Cours théoriques et travaux dirigés

  • Préparation des bords et moyen d’obtention des préparations pour le soudage
  • Aspect économique
  • Méthodologie et analyse des fabrications soudées
  • Automatisation - robotisation en soudage
  • Hygiène et sécurité
  • Études pratiques de fabrication (synoptique de montage, gamme de fabrication, rédaction mode opératoire de soudage…)
Inspection
  • Assurer le suivi des qualifications de modes opératoires et des qualifications de soudeurs et opérateurs
  • Établir et vérifier les procédures et les cahiers de soudage
  • Superviser les travaux de type réglementaire et faire appliquer la réglementation en vigueur.

Cours théoriques et travaux dirigés

  • Assurance Qualité (générale et en constructions soudées)
  • Réglementation et normalisation
  • Rédaction des cahiers de soudage et établissement des listes des opérations de fabrication et de contrôle (LOFC).
Contrôle non destructif
  • Évaluer, interpréter, et décider de la conformité d'un contrôle en fonction des codes, normes et spécifications en vigueur
  • Établir des instructions écrites et les faire appliquer à des agents de contrôle
  • Procéder aux réglages des matériels à mettre en œuvre et à des essais
  • Relever et classer les résultats par rapport à des critères spécifiés
  • Porter un premier diagnostic sur l'origine possible des défauts.

Formation théorique

  • Confédération française pour les essais non destructifs (Cofrend)
  • Qualité des assemblages soudés
  • Défauts en construction soudée
  • Défauts propres aux différents procédés de soudage
  • Études des différentes méthodes de contrôle (visuel, ressuage, magnétoscopie, radiographie, ultrasons, courants de Foucault, étanchéité, émission acoustique…)
  • Synthèses et études de cas.

Formation pratique

  • Travaux pratiques ressuage, magnétoscopie, ultrasons et radiographie.
Compléments
  • Percevoir le monde du soudage dans toutes ses formes : chaudronnerie, appareils à pression, charpentes, ouvrage d'art, fabrication de produit d'apport, recherche et développement en soudage
  • Illustrer les cours par des valeurs industrielles
  • Visite d'usines
  • Participation à des conférences, aux journées techniques et technicocommerciales.
Stage

Projet ciblé, en entreprise, d'une durée de deux mois ayant une dominante :

  • en fabrication soudée : stage dans des entreprises utilisant le soudage comme moyen d'assemblage ;
  • technicocommerciale : stage au sein de fournisseurs et fabricants de produits et matériel de soudage ;
  • inspection - contrôle
  • selon une orientation personnalisée établie en coordination avec les responsables de l'école.

Admission Bac+2

L'EAPS est ouverte aux étudiants et aux professionnels.

Les candidats doivent posséder au minimum un Bac +2 (DUT, BTS, Licence professionnelle...) reconnu par le ministère de l'Éducation nationale pour être en mesure de postuler à l'école.

L'admission définitive pour les filières industrielles Mécanique, Métallurgie, Maintenance, Conception s'effectue après l'étude du dossier de candidature et un entretien de motivation avec l'un des responsables de l'école.

Pour les autres filières et pour les diplômes obtenus à l'étranger, outre les éléments ci-dessus, un examen de connaissances techniques sera prescrit avant l'admission définitive.

Les inscriptions sont ouvertes de janvier à juin pour l'année de scolarisation à venir.

Coûts des études

L'association Institut de Soudure est habilitée à percevoir la taxe d'apprentissage, ce qui permet de faire face à une partie des coûts de la scolarité.
Par conséquent, il nous est possible de demander une participation aux frais de scolarité seulement aux ressortissants de l'Union européenne.

Un droit d'inscription de 150 €* vous sera demandé après réception du dossier de candidature, de même pour les frais d'établissement du diplôme IWT délivré par l'Association française du soudage (AFS).

À prévoir en sus :
Droits d’inscription : 150 € dès réception du dossier de candidature
Droits de diplôme IWT : 150 € (montants 2020)
Frais d’hébergement, d’alimentation et de transport

*montant susceptible d'évoluer selon l'année d'inscription.

Des frais de scolarité sont payables par tiers : 

frais scolarité EAPS

* les montants s’entendent HT, la TVA s’applique selon la législation en vigueur

Selon la situation, des aides financières peuvent être allouées aux étudiant ayant-droits sous forme :

  • de bourses de l'Éducation nationale (pour les élèves inscrits en licence professionnelle) ;
  • de prise en charge de tout ou partie des coûts des études par différents organismes tels que : les conseils régionaux, les départements, les organismes de gestion des congés individuels de formation (CIF), les Missions locales, Pôle emploi...

Les demandes sont à effectuer auprès de vos structures respectives.

Vous souhaitez avoir plus d'informations ?

Téléchargez notre brochure EAPS

Découvrir notre brochure

INSCRIVEZ-VOUS

Vous êtes intéressé par notre école de soudure ?

Les inscriptions sont ouvertes de janvier à juin pour l'année de scolarisation à venir.
Les admissions sont effectuées sous conditions.

Nous ouvrirons les inscriptions pour l'année 2022-2023, courant décembre 2021.